vendredi 19 janvier 2018

Felicity Atcock, tome 1 : les anges mordent aussi, de Sophie Jomain (Adulte 18+)

Editeurs : Rebelle
Nombre de pages : 300
Auteur : Sophie Jomain
Synopsis : « J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Ma note : 4/10







Mon avis

J'ai lu ce roman au cours de mon mois bit lit, un mois durant lequel j'ai découvert de nombreux romans sur ce thème, une ultime tentative d'apprécier le genre (J'ai tenté plusieurs fois auparavant sans être convaincue). "Les anges mordent aussi" n'est pas le premier que j'ai tenté pendant cette période (J'ai d'abord lu tous les "Psi Changeling" et le premier tome de "la meute du Phénix"), donc j'ai pu avoir plusieurs points de comparaison.

Les personnages tout d'abord : je n'ai pas accroché du tout à Felicity. Je l'ai trouvée chiante et un peu trop stupide pour être vraie. J'ai détesté son humour. En gros, je n'ai pas pu l'apprécier. Son amie est une vraie parodie également. C'en devient pénible de constater ses réactions et actions. Quant aux personnages masculins, ils auraient pu relever le niveau... Mais non. On attend d'eux qu'ils soient viriles, mystérieux, avec un caractère bien trempé (chacun à leur manière). Malheureusement, les réflexions et comparaisons de Felicity à leur sujet les rendent tellement ridicules qu'il est difficile de les prendre au sérieux. Ils manquent cruellement de charisme.

L'histoire : je me suis ennuyée. A tel point que j'ai abandonné le livre aux trois quart. Ca m'a juste saoulée. Il n'y a juste pas d'histoire. Ca se résume à "Felicity qui est sensée être quelconque si on l'écoute, attire tous les anges canons du coin pour se faire sauter, sans compter les vampires qui ne pensent qu'à boire son sang et... La baiser". Ok, mais c'est vraiment pas pour moi. Je passe. Et puis, ça se voit que l'auteure est française. Les détails comme les petits dej sucrés alors que les anglais déjeunent salé, ça m'a violemment tapé sur les nerfs.

La plume et le style de l'auteur : je n'ai pas accroché à son humour, mais on ne peut pas lui reprocher une plume des plus agréable et fluide. Le récit à la première personne et le point de vue unique, j'ai vraiment du mal, parce que je trouve que c'est une solution de facilité et que c'est extrêmement limitatif au niveau des informations à fournir.

Pour conclure : j'ai détesté cette lecture. Quand ni les personnages, ni l'histoire ne vous interpelle, l'écriture a beau être jolie, ça ne sauve pas les meubles. Je ne lirai pas le tome 2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire