lundi 19 février 2018

Rebecca Kean, tome 1 : Traquée, de Cassandra O'donnell (Adulte 18+)

Editions : J'ai Lu
Nombre de pages : 473
Auteur : Cassandra O'donnell
Quatrième de couverture : Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

Ma note : 6/10







Mon avis

J'ai lu ce roman durant mon mois bit lit (littérature érotique fantastique), afin de confirmer ou infirmer mon avis négatif sur le genre (ce qui me gêne puisque j'aime tout le reste en littérature de l'imaginaire !).J'ai été assez partagée avec cette lecture. Elle a plusieurs qualités, mais aussi ses défauts.

Les qualités d'abord ! Rebecca a un caractère bien trempé et c'est agréable de la voir essayer de se débrouiller à sa façon. L'écriture de l'auteur est vraiment sympa et facile à suivre. les pages défilent rapidement et j'ai été directement immergée dans le monde de notre héroïne malgré toutes les créatures et organisations à découvrir. Rebecca a une fille un peu "spéciale", ce qui ajoute une petite touche originale au roman. Ajouté à cela une intrigue sous forme d'enquête très bien menée, et on a de quoi passer un très bon moment.

Les défauts ! J'ai envie de comparer ce livre avec mon avis précédent sur un point. Comme précisé ultérieurement on lit une romance pour l'histoire (ou les histoires) d'amour, mais pas que. Et bien là, c'est tout le contraire de ma précédente lecture (La meute du phénix). Il y a presque trop d'enquête et trop peu de relationnel. Les hommes ne prennent aucune véritable place et c'est dommage. Un système de type harem se profile à l'horizon et personnellement, je trouve ça ridicule (et pas crédible du tout). Les fameux liens magiques entre les mâles et Rebecca, ça fait un peu excuse, même si j'avoue que l'un qui est purement physique/désir et l'autre plus spirituel/amour c'est potentiellement sympa.

En conclusion, j'ai attendu longtemps que les relations évoluent (notamment avec Raphael, qui est le plus intéressant selon moi), en vain. J'ai eu l'impression de lire une introduction avec trop d'enquête et pas assez d'amour. C'est pourquoi j'ai enchaîné avec le deuxième tome en espérant (enfin !) une amélioration.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire